ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
CODECO D'HAITI
 Home

 
 

Correspondance de la Coalition Au Congrès des Etats-Unis d’Amérique

 
 

New York, le 18 Juillet 2008 
 
Au Congrès des Etats-Unis d’Amérique 
Capitol Hill 
Washington, D.C. 
Honorables membres du Congrès des Etats-Unis d’Amérique, 
 
La voix collective des membres de la Coalition pour la Défense de la Constitution, CODECO d’Haïti, et de Radio Focus Internationale de New York s’élève aujourd’hui pour saluer vos travaux et votre œuvre menés dans l’intérêt du développement national des Etats-Unis d’Amérique et du prestige des institutions de cette nation démocratique et libre. 
 
Les auteurs de ce courrier ont également l’honneur de vous exprimer ici leurs sentiments de douloureuse mortification devant le sort injuste constamment infligé au peuple haïtien par un gouvernement de la débâcle nationale, de la ruine des institutions, de la « kleptocratie » permanente et de l’assassinat des valeurs méprisées au bénéfice du règne des voyous. 
 
«L’Etat prévalien»: caricature de la démocratie; copie conforme du totalitarisme rampant des tyrannies gauchistes recourant à la méthode de la dissimulation, a converti Haïti en un vrai capharnaüm pour la démocratie et les droits de l’homme. 
 
Les affaires et le négoce, l’investissement et le progrès sont lettres mortes désormais dans un pays où les pachas au pouvoir font main basse sur toutes les ressources économiques au nom d’un pole d’intérêt regroupé sous le label, l’étiquette de «groupe de Bourdon». Aucun étranger ne peut sans passer par ses fourches caudines ouvrir les portes d’un commerce ou d’une industrie à moins de faire amende honorable aux Ali Baba formant la camarilla de Préval. 
 
Une femme bien connue du corps diplomatique accrédité sur place, qui a d’ailleurs fait acquisition d’une villa cossue à Miami, se révèle être l’âme de la corruption, conjointement avec son concubin, chef de l’Etat. 
La course effrénée à la richesse sous forme de kidnapping, ou de détournements des navires de pétrole expédiés par l’homme de gauche de Caracas ,la spéculation sur le chantage, « telle est la loi » dans un système qui rappelle celui de Brejnev en Russie. 
 
Les haïtiens et les haïtiennes n’en peuvent plus de l’état de discorde perpétuel entretenu par un président réputé nationalement pour ses incohérences, son mal d’être et ses tendances pro anarchistes. 
 
En Haïti, «les oiseaux se cachent pour mourir» et le peuple n’a même pas de quoi manger. Tellement grand s’avère le fossé de la misère et immense le désespoir d’une population qui ne rêve que d’aller vers des cieux plus cléments. 
L’intervention de la MINUSTAH depuis l’année 2004, loin de ressusciter ce pays moribond après la dictature aristidienne aura contribué en définitive à le plonger dans un abîme et un enfer insondables. 
 
Face à un tableau si sombre où la diplomatie continentale et onusienne a lamentablement échoué, les dirigeants responsables de la Coalition pour la Défense de la Constitution, CODECO d’Haïti et de Radio Focus Internationale de New York n’ont plus qu’un seul recours, celui de frapper à votre porte d’honnêtes gens afin de conscientiser votre âme d’abolitionniste à la Abraham Lincoln en faveur d’un peule exsangue qui crie famine et souffre des mille maux de la répression institutionnelle. 
 
Nous vous envoyons ci-joint copie de la lettre adressée à l’éminent président des Etats-Unis d’Amérique, son Excellence Monsieur Georges W. Bush, de façon à ce que conjointement avec lui, vous vous concertiez pour aider le peuple haïtien à sortir de l’odieux tunnel où il se tient agonisant. 
 
La CODECO et Radio Focus Internationale de New York ont le ferme espoir que leur démarche ne sera point vaine et que comme toujours dans l’histoire des relations bilatérales entre nos deux pays et nos deux peuples vous saurez placer le mot juste et mettre la raison au timon des affaires. Ce qui signifie que les honnêtes gens vivront en paix ; que les tyrans et les liberticides n’auront plus pignon sur rue; que les fraudeurs et les partisans de la narco-démocratie seront placés en lieu sur afin qu’Haïti s’épanouisse désormais. 
 
Recevez donc cette lettre manifeste comme autant de pages de l’honneur haïtien face à des amants du stupre, du luxe, et de la luxure, pour lesquels d’ailleurs la moralité est un vain mot à arracher des pages de tous les dictionnaires du monde. 
 
Au nom du valeureux peuple haïtien, les signataires de la présente expriment aux honorables membres du Congrès des Etats-Unis d’Amérique leurs vœux de bonheur et de succès dans l’émulation pour le progrès, la démocratie et les valeurs cardinales de respect, de grandeur, qui ont fait des Etats-Unis d’Amérique le leader d’une Politique Etrangère Morale… 
 
Veuillez agréer, Distingués membres de la Chambre Haute et de la Chambre Basse du Congrès, l’expression de nos sincères hommages ainsi que de nos salutations distinguées et de notre haute et totale reconnaissance. 
Que Dieu nous garde! 
 
Pour la Coalition de la Défense de la Constitution, CODECO d’Haïti: 
Daniel Wellington, Coordonnateur 
Yolaine Anglade, Secrétaire  
Yvrose Charles, Conseillère 
Jude Saint-Phard, Conseiller 
Marie Bernard, Conseillère 
Anthony Alouidor, Conseiller Juridique 
Jacques Pardovany, Trésorier 
JeanCarlo Châtelain, Porte Parole 
 
Pour la Radio Focus Internationale: 
Harry Joseph, Directeur
 
 
 

 
  
(c) CODECO D'HAITI - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 10.01.2010
- Déjà 1909 visites sur ce site!